Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 février 2012 7 12 /02 /février /2012 19:56

linkLire le début

"Une secte et quelques monstres"  Didier Fohr

Collection Borderline ETT Éditions Territoires Témoins

 www.territoirestemoins.net

 

1

 

« Noooon ! ça alors ! Oh la garce ! »

Le magazine est étalé sur la toile cirée. Une plantureuse quinquagénaire prend des poses lascives sur plusieurs pages. Les photos sont malhabiles, le modèle amateur. C’est le charme de cette revue de rencontres… Anne-Marie continue à pester. « La garce. Elle ne cache rien. Une directrice de MJC ! » 

Encore une page. Cette fois, sur une photo mal éclairée, elle est nue, allongée au sol, des marques de sous-vêtements sur le ventre et autour des seins. Une dizaine de voyeurs s’agite autour. On devine un sentier malsain, des arbustes glauques. 

« Jacqueline ! C’était donc vrai ». Une autre photo. Une sorte de camp militaire. L’amatrice est cette fois entourée de personnages aux pantalons de treillis sur les chevilles, le sexe à la main, tendu vers elle. Le bandeau noir sur les visages ne masque pas les cheveux ras. 

Tout était vrai. Philippe, son fils, avait dit juste. Le récit rocambolesque qu’il venait de lui faire de cette agression à Paris, la secte, les pratiques douteuses de son oncle, le « super kiné » et de sa femme… Ce dernier point, au moins, s’étale là, devant elle, sur du mauvais papier glacé. Déjà fallu supporter la tête ahurie de Balthard, le buraliste de la rue des Buttes, quand elle lui a remis la revue pour la payer… Épier d’éventuels autres clients dans le magasin. Bredouiller un prétexte idiot. Elle n’avait jamais acheté de sa vie une revue porno. À peine déjà posé les yeux sur celles que son fils cachait sous la planche au fond de son armoire. 

Effectivement, sa sœur, la respectable madame Legris, la femme du célèbre et estimé kinésithérapeute ostéopathe Bernard Legris, se dévoile en pleine page d’un magazine de fesses. Et puis toutes ces autres femmes ouvertes comme des coquillages. Et ces types au sexe dressé ! 

Cette fois, Anne-Marie décide d’agir. Il lui reste du papier à lettre dans le tiroir du bureau. 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by lireledebut - dans Littérature
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de lireledebut
  • Le blog de lireledebut
  • : Les intros des romans de ETT / Éditions Territoires Témoins
  • Contact

Recherche

Liens