Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 février 2012 1 13 /02 /février /2012 15:29

linkLire le début

"Mémoires de Templier / La tentation de la chair"  Gilles Voydeville

Collection Locutio ou le plaisir du texte ETT Éditions Territoires Témoins

www.territoirestemoins.net

 

 

 

Octave de la Pâques

de l’an de grâce onze cent et nonante-et-quatre

après l’Incarnation de Notre Seigneur


En ma petite chambre à voûte de pierre, chaque jour je

m’éveillais avant que le coq ne chante. Ma prime pensée était pour

Notre Doux Seigneur. Je me levais et marchais comme aveugle à

tâtons pour allumer ma chandelle à celle du couloir. Après je

m’agenouillais dessous la Sainte Croix pour réciter un chapelet de

patenôtres1. Je La fixais de toutes mes forces. Ainsi je me fondais

en Son Admiration comme la glace se fond en l’eau bouillante. Il

n’y a point de salut à ne point s’occuper le corps ou l’esprit. La

plus grande gloire étant d’honorer Notre Jésus des meilleures parts

de notre âme. Afin d’être en lui pour qu’Il puisse nous couronner

de Sa Grâce. Et je fis si bien que j’en oubliais d’assister aux offices

divins, n’oyant plus sonner à l’aurore la cloche des matines, ni celle

des complies après vêpres.

Depuis que je m’étais départi de la riche cité de Metz où Notre

Jésus me fit tant de hauts égards, j’avais cheminé vers le royaume

d’Aragon pour y revoir mon père avant qu’il ne meure en son

castel de Loarre. Après je vins en la place de Miravet que le bon

roi Raymond Bérangé IV avait reprise aux Sarrasins pour la donner

au Temple. Au matinet la pierre des murailles est du jaune de l’or

fin, à none basse2 de celle d’un vin clair. L’air y est bon, sec et fait

peu de foudre et d’orages. La rivière coule du Septentrion3. On

peut voir du donjon les Monts du Tarragonais qui bordent au loin

la plaine et les forêts. On y guette ou cherche bonne aventure. Le

maître ès lieux est commandeur de la Province de Ribera qui est

plus grande province du Temple du pays d’Espaigne et de

Provence. Je fus le bienvenu quand je lui annonçai que j’étais un

envoyé de l’Ordre et que j’avais rang de commandeur. Je lui dis

que je me voulais retirer et méditer avant les grands voyages qui

m’attendaient et étais céans pour prier et mercier Notre Jésus de

l’immense honneur qu’Il m’avait fait de trouver le Saint Graal.

Partager cet article

Repost 0
Published by lireledebut - dans Littérature
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de lireledebut
  • Le blog de lireledebut
  • : Les intros des romans de ETT / Éditions Territoires Témoins
  • Contact

Recherche

Liens