Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 février 2015 6 14 /02 /février /2015 16:24
Chronique de la stagnation

" Chronique de la stagnation " Paul-Antoine Garisat

ETT / Territoires Témoins Collection Dépendances

210 pages 19,00 €

Prologue

J’étais là, et j’aurais bien voulu prendre part à la discussion
moi aussi, mais bien sûr ce n’était pas possible. Les gens
comme moi, les gens normaux, ceux qui travaillent et qui sont
honnêtes, on a plus le droit de parler de nos jours, on est juste
bons à écouter faut croire.
Y avait ce plateau de télé, avec cette bonne femme et tous
ces journalistes-experts, et ils arrêtaient pas de s’engueuler, et
parfois, sur certains sujets, ils étaient tous d’accord. D’ailleurs,
juste comme ça, juste une digression comme on dit, on sait
pas pourquoi y en a qui sont à la télé et d’autres non. Un
beau jour, on vous présente un type à une émission, que vous
connaissez pas, et on vous dit qu’il est intelligent et qu’il a des
choses à dire. Et le type, il parle comme ça pendant plusieurs
années. Il vous répète le même genre de trucs tout le temps, et
on sait pas pourquoi il vous dit ça.
Du coup, pour revenir à ce que je disais, à un moment la
femme elle a dit, au milieu de tous les autres qui gueulaient
eux aussi, elle a dit, entre autres choses, la chose suivante : Moi
je pense qu’on doit attaquer ce pays. Au nom de la démocratie ! Au
nom des droits de l’homme ! Et au nom de la paix ! Elle a fait
une pause entre chaque phrase quand elle a dit ça. Elle a bien
détaché chaque mot, pour avoir l’air le plus solennel possible.
On aurait dit une actrice.
Et là moi, j’avoue, j’ai pas compris. Parce que soit on est
pour la paix, et alors on n’attaque pas les gens comme ça, sans
raison, à l’autre bout du monde, et qui vous ont rien fait. Soit
on envoie les avions avec leurs missiles et leurs bombes, et on
va faire péter des marchés où y a des gens qui font leurs courses,
et qui vous ont rien fait, certes, mais peut-être alors que y
a d’autres raisons.
Et franchement, je veux pas dire, mais je pense que j’ai pas
été le seul à pas comprendre. Parce que tu mets n’importe qui
en face de toi, dans un café, dans la rue, ou à un arrêt de bus,
et tu lui sors une connerie pareille, eh ben je te garantis que le
mec il te rit au nez. Et si en plus tu te mets à insister, eh ben le
gars, je vais te dire, y a un moment où il va voir rouge. Et alors
méfie-toi, parce que s’il pense que tu te fous de lui et que t’essayes
de l’embobiner, crois-moi, c’est pas des conneries, c’est
possible qu’il te foute son poing dans la gueule. Et là faudra
pas venir pleurnicher. Mais bon, ça c’est ce que je pense, c’est
juste une digression.
Parce que c’est pas terminé. Ensuite, y a deux jeunes gars
qui sont intervenus sur le plateau. Heureusement, le service
de sécurité a été correct avec eux, ils les ont laissé parler. Les
caméras, elles avaient déjà tout filmé, donc c’était foutu, ils
pouvaient plus les faire partir. T’imagines toi, faire sortir deux
jeunes de force comme ça, devant des caméras ? Non, y a
quand même encore des formes à respecter. Y a des manières.
Alors les jeunes, je te le dis comme ça s’est passé, ils y sont
pas allés de main morte. Faut pas leur raconter des conneries
aux jeunes. Ça, ça les rend dingues qu’on leur raconte des
conneries. D’ailleurs, plus j’y pense, et plus je me dis qu’ils
auraient quand même mieux fait de les faire sortir. Parce que
franchement, là, vu comment ça s’est terminé...
Les jeunes ils se sont installés au milieu du plateau, comme
ça, comme s’ils étaient chez eux. Ils se sont dit que maintenant,
eux aussi ils pouvaient parler et dire ce qu’ils voulaient,
y a pas de raison. Alors ils ont dit ce qu’ils pensaient des autres
qu’étaient là, comme quoi c’étaient des menteurs éhontés.
Ehontés, ils ont bien dit. Des falsificateurs de preuves aussi,
et des vauriens manipulateurs, tout ça quoi, ils leur ont sorti
la totale. Ils étaient vachement excités quand ils parlaient, ça
faisait bizarre de voir ça à la télé, pour de vrai.
Les autres, du coup, ils se foutaient d’eux à cause de ça. Ils
avaient un petit sourire en coin. Parce que, pour eux, ça suffit
pas d’être sur le plateau, faut y avoir été invité. Et les jeunes,
eux, ils avaient pas été invités.
Mais ils se sont quand même pas démontés. C’est là qu’on
voit que eux aussi ils pouvaient être malins. Ils ont arrêté d’être
énervés, et ils ont commencé à parler plus calmement. Et ça a
tout changé, ça, de parler calmement.
Puis ils ont sorti des documents. Des documents officiels
qu’ils ont dit, où y avait pas mal de vérités qu’on raconte pas
en général. Des révélations. Et là, les autres, ils ont commencé
à flipper. Du coup, c’est eux qui s’excitaient. Et au fur et à mesure
que les jeunes disaient ce qu’il y avait dans les documents,
eux, ils devenaient de plus en plus excités. Disparu leur petit
sourire en coin. Effacé ! Parce que des révélations y en avait, et
c’était pas beau à entendre.
Mais autant vous dire que tout ça c’est pas passé comme ça,
tranquillement. Tout le monde a voulu parler du coup, ils ont
essayé de leur couper la parole plein de fois.
A un moment, la fille qui voulait faire la guerre, elle a même
demandé aux gars de la sécurité de faire sortir les jeunes. Mais
les gars de la sécurité, eux, ça les intéressait bien toutes ces histoires.
Et là j’ai senti que y avait comme un flottement, parce
que quand le service d’ordre il obéit plus, à mon avis, c’est que
ça commence à sentir mauvais pour les mecs en place.
La fille, du coup, elle devenait complètement folle, hystérique
même. Elle disait que de toute façon, tout ça, ça changerait
rien, parce que c’était eux qui gouvernaient, et que y aurait pas
de changement, quoi qu’il arrive. Même les jeunes, et pourtant
c’est eux qui avaient foutu la merde, ils étaient choqués
d’entendre ça. Eux non plus, je crois, ils s’attendaient pas à
entendre un truc pareil. C’est vrai que d’habitude, ces gens, ils
te disent pas des trucs comme ça franchement en face.
Et faut les remercier ces jeunes, parce que grâce à eux, après,
ça a plus été pareil. On est passé à autre chose. Ils ont été l’élément
déclencheur.

Partager cet article

Repost 0
Published by lireledebut - dans litt rature
commenter cet article

commentaires

Micmic 03/03/2015 21:50

Alléchant !!

dejoie 03/03/2015 16:47

Franchement excellente idée de départ vivement la suite !!!

jackiepl@wanadoo.fr 26/02/2015 10:02

Super! on a envie de connaître la suite. De la vivacité. du talent. A suivre. Je vais acheter le livre

Présentation

  • : Le blog de lireledebut
  • Le blog de lireledebut
  • : Les intros des romans de ETT / Éditions Territoires Témoins
  • Contact

Recherche

Liens